Architectural Guide Sub-Saharan Africa


Le 15 juillet 2021, l’ESSACA a eu l’honneur de recevoir M. Adil Dalbai, venu personnellement remettre à l’ESSACA le coffret des sept volumes de la série ‘Architectural Guide, Sub-Saharan Africa’ publié chez DOM publishers et dont il est co-auteur avec Philippe Meuser.


Cette série d’ouvrage dédiée à l'architecture du monde subsaharien a pour but de célébrer l'énorme spectre de l'architecture dans la région et de partager les nombreuses histoires que l'architecture y raconte, afin que d'autres personnes dans le monde puissent apprendre d'elle autant que possible. Sept volumes totalisant plus de 3 400 pages ont ainsi été produits constituant une précieuse ressource de connaissances très condensée. L'idée d'un recueil couvrant l'ensemble de l'Afrique subsaharienne vient de ce que les auteurs ont travaillé en tant qu'architectes sur un premier projet en Afrique de l'Ouest et le processus associé de recherche d'informations de fond sur la construction en Afrique subsaharienne fut laborieux et peu productif.


Convaincus que l'architecture africaine doit être examinée pour elle-même plutôt que d'être considérée comme une manifestation de conflit perpétuel ou de projection romantique, leur collection érudite est dominée par des thèmes historiques, avec un accent prépondérant sur l'architecture vernaculaire et coloniale. On y trouve également quelques titres sur l'architecture de l'indépendance et le modernisme tropical.



L’ESSACA et son Directeur Exécutif Jean-Jacques Kotto, cités dans le volume 6 dédié à l’Afrique centrale, sont honorés à double titre en ce que parmi la cinquantaine d’auteurs et de contributeurs figurent l’architecte Diane Chehab ayant officié à l’ESSACA et l’architecte Epée Ellong enseignant de l’ESSACA tous les deux co-auteurs de l’ouvrage ‘DE LA CASE A LA VILLA’.




Avec ce nouvel apport, les étudiants de l’ESSACA disposent d’une précieuse mine d’information allant dans le sens de la vision de l’école pour une architecture spécifique africaine mondialement concurrentielle qui nous l’espérons sera valablement exploitée.



97 vues0 commentaire