La Route de Meyomessi ; hommage à Jean-Daniel Akono par le Directeur Exécutif de l'ESSACA.

Le département du Dja et Lobo, l’un des quatre départements composant la région Sud du Cameroun et ayant pour Chef-Lieu la prestigieuse ville de Sangmélima, a récemment été doté d’une route considérée comme transafricaine car reliant plusieurs pays d’Afrique centrale. Une Route disais-je, la route nationale n°9, d’une longueur de 301,5 km, joignant la ville de Mbalmayo à la frontière congolaise en passant par Sangmélima, Djoum, Mintom et augurant plusieurs perspectives de synergies sous-régionales que l’Afrique centrale n’aura plus à envier à sa consœur de l’ouest ! Figurant sur le tracé de cette Route de légendes, une petite commune s’est enorgueillie d’être aussi comptée parmi les grandes, sa beauté, ses atouts et son potentiel allaient pouvoir être révélés, mis en lumière : Meyomessi.


La Commune de Meyomessi située à 38 km de Sangmélima, à 70 km de Djoum et 70 km d’Oveng bénéficie d’une situation géographique lui conférant une position stratégique dans la zone de transition entre la République du Cameroun et la République du Congo Brazzaville sur la Route Nationale N°9 d’une part, et d’autre part entre la République du Cameroun et la République du Gabon sur la Route Nationale N° 17/3. Ainsi Meyomessi par sa proximité avec une deuxième route transafricaine damne déjà le pion à certaines de ses concurrentes de la Route n°9, comme la prédestinait la signification de son nom que l’on peut traduire par terre fertile en l’occurrence sur le plan économique, social, humain et agricole.


En parlant de fertilité des sols, les atuui, mevini, aban, afobo-zan, oveng, akom, adjap, eyen, mbel, assie respectivement atui, ebène, iroko, bahia, bubinga, fraké, moabi, movingui, padouk, sapelli n’ont aucun secret pour elle alors que ne sont pas en reste raphia, rotin, bambou de chine, mangue sauvage, djansang, champignon et miel. Pour ce qui est de l’humain ses 25 villages répartis dans 03 groupements/chefferies de 2e degré consolident sa dimension patrimoniale. Que d’atouts pour une école d’architecture telle que l’ESSACA qui s’inscrit dans un accompagnement à haute valeur pédagogique et de proximité avec les collectivités locales !

Il me plaît à rêver de Workshops sur des thématiques de durabilité, de préservation de l’environnement, de construction biosourcée, d’études de patrimoines matériels et immatériels… Assurément, la Route conduira enseignants et étudiants de l’ESSACA vers cette pépinière de projets locaux revendiquant une dimension sous-régionale, Route transafricaine oblige. Le rêve est à portée de la réalité, l’enfant du pays, le Maire de Meyomessi n’est-il pas enseignant depuis plus de 10 ans à l’ESSACA, qui plus est Président des enseignants de l’ESSACA ? Ses nouvelles fonctions de Maire à la faveur de la 5ème et dernière mandature m’ont permis de mesurer à quel point il était difficile de le suppléer ne serait-ce que par un assistant ponctuel, encore moins de le remplacer.


Rentrée académique 2012-2013

Architecte ingénieur diplômé de l’université de AACHEN en Allemagne, sa longue expérience professionnelle dans le top management de la DGTC puis de l’ARMP et sa finesse d’homme politique engagé lui ont conféré un leadership le positionnant en toute évidence comme Président des enseignants de l’ESSACA. Ses qualités d’homme pondéré et affable ont permis aux étudiants de différents niveaux de digérer les matières parmi les moins attractives des études d’architecture à savoir la géométrie descriptive et les mathématiques.


Le rêve s’est-il brisé ce jeudi 09 décembre 2021 ? Loin de là car la Route conduira bel et bien enseignants et étudiants de l’ESSACA vers Meyomessi ‘La Coquette Ecologique’. Par le biais du pouvoir de transcendance conféré à l’architecture et aux architectes par le Grand Architecte lui-même, des dizaines de paires d’yeux de l’ESSACA scruterons sur la Route de Meyomessi géographie, histoire, couleurs, végétation, horizon, lumière et saurons y lire la main d’un architecte émérite, Jean-Daniel Akono.




Jean-Jacques Kotto

Directeur Exécutif de l'ESSACA

225 vues0 commentaire